EXPOSITIONS

REVIEW 2019 / PREVIEW 2020

Du 22 novembre au 21 décembre

TRANSCENDANCE – EXPOSITION SOLO DE CHRISTIAN BERTIN

Du 9 au 29 octobre 2019

Exposition individuelle de Christian Bertin, sous le commissariat de Laurence Henry. L’exposition présente un corpus d’œuvres représentatif du travail de Christian Bertin sur la Blesse. La Blesse, c’est la blessure de l’Histoire, de la déportation, de l’esclavage. Blessure symbolique, spirituelle. Blessure sacrée. Diagnostiquée en Martinique du temps de l’esclavage, elle se soigne loin des regards curieux par les quimboiseurs, séanciers, guérisseurs, sorciers, docteurs-feuilles ou chamans, lors de cérémonies qui mettent en scène des rituels secrets. L’exposition « Transcendance » est l’occasion pour le public parisien de découvrir comment le plasticien transcende la blessure historique à travers sa pratique artistique.
Exposition « Transcendance » du 9 au 29 octobre 2019

Christian bertin

Christian Bertin est né en Martinique le 18 septembre 1952. Originaire du quartier populaire Trénelle-Citron à Fort-de-France, il est diplômé des Beaux-Arts de Mâcon, en France, et de l’école des arts décoratifs de Genève. Sa pratique artistique est basée sur le principe de la récupération d’objets manufacturés et de matériaux pauvres, porteurs de mémoires, qu’il détourne de leur usage premier pour témoigner de l’Histoire de la Martinique, d’évènements historiques fondateurs telles que les révoltes d’esclaves, ou tragiques comme l’éruption volcanique du 8 mai 1902. Les matériaux qu’il utilise sont principalement les fûts métalliques appelés « bomb dlo » en créole, les planches en tôle, les sacs de jutes, les ustensiles ménagers, les vestes, les chaises, les coutelas. Il intègre aussi dans ses oeuvres, les matériaux organiques : feuilles médicinales, les graines de ricin, le bois sculpté par la corrosion. Christian Bertin a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives en Martinique et à Paris. Il a également exposé à la Biennale de Liverpool et en Côte d’Ivoire. Du 26 avril au 19 juin 2019, deux de ses pièces étaient présentées à la Fondation Clément au sein de l’exposition collective « Pictural ». Les 21 et 22 septembre 2019, il a présenté l’installation « Manman Dlo » au Lorrain en Martinique pour les Journées Européennes du Patrimoine.

Je ne suis pas un tricheur / 2004
Veste, dès, plumes, goudron, acrylique
105 x 50 cm
(Collection personnelle de Christian Bertin)

La pièce Je ne suis pas un tricheur est constituée d’une veste de costume dont la manche droite est recouverte de plumes et l’avant veste cousue de dès. L’œuvre fait référence au monde impitoyable de la finance et au combat de coq martiniquais, une tradition venue d’Asie, lors de laquelle s’opère une fusion identitaire entre le coqueleur et le coq, l’homme et l’animal.

Giants – expo DE didier jaba mathieu

Du 6 au 30 septembre 2019

Flyer de l’exposition
Présentation de l’exposition par l’artiste
Fresque murale sur l’avenue Jean Aicard
Détail de la fresque
Détail de la fresque
Détail de la fresque
Vue de l’exposition dans la galerie
Toile centrale représentant des géants 165×130
ALTIM Toile 162×120
NEBET HUT Toile 162×120
ALTIM Dessin A3 Exemplaire unique
NEBET HUT Dessin A3 Exemplaire unique
NEFERU Dessin A3 Exemplaire unique
SACLAM Dessin A3 Exemplaire unique
DJEHUTI Dessin A3 Exemplaire unique
THOT ET OSIRIS Dessin A3 Exemplaire unique
Impression numérique numérotée

REVIEW – expo solo de nassyo

Du 15 mai au 6 juillet 2019

Sliman Ismaïli Alaoui, alias NASSYO, est un artiste franco-marocain dont la peinture reste marquée par l’énergie et la spontanéité du graffiti, dans lequel il s’est d’abord illustré. Son éclectisme est sensible autant dans ses influences (la bande dessinée, les films de science-fiction, la peinture classique et l’imagerie technique ou médicale) que dans son goût pour l’expérimentation des techniques, des médiums et des styles. Depuis ses débuts, il explore dans son œuvre le thème de la métamorphose, qu’elle soit humaine, végétale, urbaine. NASSYO est aujourd’hui un artiste confirmé et reconnu. En 2016, il est lauréat du prix SAIMA pour la création contemporaine arabe (dans le cadre de l’Institut du Monde Arabe) décerné par un jury composé de grands noms du monde de l’Art et remis par Jack Lang.

NASSYO, Abstraction guidee (260×176), 2016
NASSYO, Secret view (97×130), 2015

NASSYO, Private joke (97×130), 2015
NASSYO, Josephine Baker (97×130), 2019
NASSYO, The passenger (195×130), 2019
NASSYO, Lion Tree (195×130), 2019
NASSYO, Lunch time (195×130) 2019
NASSYO, Fighting birds (100×80), 2019
NASSYO, Melted Birds (80×80), 2019
NASSYO, Blue Falcon (80×80), 2019
NASSYO, Flying turtle (80×80), 2019
NASSYO, Mama Croco (80×80), 2019
NASSYO, Funky Bee (80×80), 2019
NASSYO, Crazy Koi (80×80), 2019